Bœuf

De nombreux amateurs de viande considèrent la viande de bœuf comme étant la meilleure. Les morceaux peuvent être utilisés de multiples façons : braisés ou cuits à l’étuvée (principalement les morceaux du quartier avant) ou saisis (principalement les morceaux du quartier arrière).

La viande de bœuf provient d’animaux mâles et femelles de 1 à 2 ans. La marbrure due à des dépôts de graisses dans les muscles est un gage de qualité.
La couleur de la viande de bœuf varie de rouge clair à rouge foncé. En moyenne, chaque Suisse consomme 12 kg de bœuf par année, la grande majorité étant de la viande indigène. Les pays qui exportent le plus de viande de bœuf en Suisse sont l’Argentine, l’Uruguay et l’Irlande.

Le bœuf

Selon leur utilisation et les objectifs d’élevage, on distingue les races laitières (pour la production de lait), les races à viande (pour la production de viande) et les races mixtes. En Suisse, on compte 32 races pour la production de viande. La plupart d’entre elles n’ont pas un « pur » sang suisse. Beaucoup sont issues de croisements, la plupart du temps avec des races américaines. Les vaches à viande sont élevées pour avoir un bon rendement et une bonne qualité de viande. Grâce à une alimentation basée sur le fourrage grossier, la qualité de la viande est excellente.

En ce qui concerne sa valeur de production dans l’agriculture suisse, l’élevage bovin est à la troisième place derrière la production végétale et la production laitière. Les races purement suisses de bovins à viande sont la race brune (Suisse centrale), la race d’Hérens (Valais), l’évolénarde (Valais), la grise rhétique (Grisons) et la Simmental (Oberland bernois). D’autres races sont élevées en Suisse  : l’Angus, la charolaise, la Hereford, la limousine et, désormais, la wagyu.

Le bœuf

Selon leur utilisation et les objectifs d’élevage, on distingue les races laitières (pour la production de lait), les races à viande (pour la production de viande) et les races mixtes. En Suisse, on compte 32 races pour la production de viande. La plupart d’entre elles n’ont pas un « pur » sang suisse. Beaucoup sont issues de croisements, la plupart du temps avec des races américaines. Les vaches à viande sont élevées pour avoir un bon rendement et une bonne qualité de viande. Grâce à une alimentation basée sur le fourrage grossier, la qualité de la viande est excellente.

En ce qui concerne sa valeur de production dans l’agriculture suisse, l’élevage bovin est à la troisième place derrière la production végétale et la production laitière. Les races purement suisses de bovins à viande sont la race brune (Suisse centrale), la race d’Hérens (Valais), l’évolénarde (Valais), la grise rhétique (Grisons) et la Simmental (Oberland bernois). D’autres races sont élevées en Suisse  : l’Angus, la charolaise, la Hereford, la limousine et, désormais, la wagyu.

Feedback sur les produits