Essayez nos produits maintenant

Spécialités charcutières de jadis pour aujourd’hui.

Au commencement, il y avait l’artisanat. Lorsque Samuel Bell a inauguré sa boucherie au cœur de Bâle, il y a près de150 ans, tout ou presque était encore réalisé manuellement, à l’aide de quelquesmoyens techniques et machines. Tout a ensuite changé très vite au cours de ladeuxième moitié du 19e siècle, l’âge d’or de l’industrialisation.Grâce à un réel esprit de pionnier et un excellent sens des affaires, SamuelBell et ses descendants surent mettre ces évolutions à profit. C’est ainsi qu’au début du 20e siècle, la petite boucherie de Bâle était déjà devenue la plus grande entreprise de boucherie-charcuterie de Suisse. Malgré toutes ces innovations, une qualité première n’avait pas changé: la maîtrise artisanale.



Dans la perspective du 150e anniversaire de l’entreprise, ce patrimoine artisanal a été mis à l’honneur à travers la nouvelle gamme de produits «Samuel Bell 1869». 16 produits parmi les plus traditionnels ont été retenus dans l’offre extrêmement diversifiée pour composer cette gamme dont Samuel Bell serait assurément fier. Des spécialités charcutières culte, comme autrefois. Des incarnations de la maîtrise artisanale traditionnelle, de l’esprit de pionnier et du pouvoir d’innovation, qui invitent à un voyage gourmand dans le passé.

Les produits de la gamme «Samuel Bell 1869» procurent des moments de plaisir qui éveillent des souvenirs et resteront en mémoire.


L’esprit de pionnier de Samuel Bell n’influença pas seulement l’économie bâloise, mais toute la filière suisse de la viande. Samuel Bell fut également l’un des premiers bouchers du pays à considérer que la transformation des viandes et abats en charcuterie méritait la mêmeconsidération que la boucherie. Les nouveautés de l’époque sont les grands classiques d’aujourd’hui, et quelques produits portent toujours la signature inimitable de Samuel Bell.

La fameuse petite saucisse de Bell

Depuis qu’elle fut distribuée pour lapremière fois le 10 mars 1924 lors du « Morgestraich » qui marquaitl’ouverture du carnaval de Bâle, la petite saucisse à la consistance croquante fait partie des incontournables de la maison Bell. De la viande de porc et de bœuf, ainsi qu’un mélange d’épices dont le secret est bien gardé, en font un véritable régal qui se passe aisément de phosphates et d’exhausteurs de goût. Dégustée froide ou réchauffée au bain-marie, la petite saucisse de Bell connaît un succès qui ne s’est jamais démenti.

Afficher plus

La boule de Bâle

Spécialement créée pour une exposition artisanale en Alsace, la «boule de Bâle» devait démontrer le savoir-faire des maîtres bouchers de la cité rhénane, d’où son nom - «Ausstellungswurst» enallemand, qui signifie littéralement «saucisse de l’exposition». La boule de Bâle ne se distingue pas uniquement du cervelas par sa forme rectiligne, mais aussi par une consistance plus fine qui fait qu’on la déguste de préférence crue, par exemple dans une délicieuse salade charcutière. Mais avant de croquer dans une boule de Bâle, il faut la peler.

 La production et la conservation de viande est sans doute l’un des artisanats les plus anciens et les plus riches en traditions: saumurage, fumage, salage et échaudage. Destiné à la cuisine de tous les jours ou à un repas de fête, chaque produit raconte une histoire et des siècles de traditions, transmises de génération en génération.

Gran Gusto Prosciutto / Jambon de campagne / Jambon fumé / Jambon Fermier

Le jambon cuit fait partie des spécialités charcutières les plus connues en Suisse. Seuls les meilleurs jambons de l’assortiment Bell ont été retenus et mis en valeur pour la nouvelle gamme de produits «Samuel Bell 1869». Leurs ingrédients sont de la viande de porc soigneusement sélectionnée, une saumure maison rehaussée d’épices raffinées, ainsi que beaucoup de patience et des décennies de savoir-faire. C’est ce qui rend les produits les plus classiques de Bell si tendres et juteux. Ces délicessont particulièrement savoureux avec une tranche de pain blanc, un morceau de fromage aromatique ou du melon. 

Afficher plus

Trio de charcuterie / Saucisse de Lyon de veau

Une tranche de saucisse de Lyon au comptoir du boucher - ce souvenir d’enfance de tant de Suissesses et de Suisses est presque aussi vieux que le métier de boucher lui-même. La saucisse de Lyon de Bell, produite avec de la viande de veau suisse, est en quelque sorte le couronnement de cette exquise tradition. Tout comme, d’ailleurs, les trois sortes de charcuterie conditionnées à la main qui composent le Trio de charcuterie parfait pour un plat de viande froide d’une classe à part: la «roulade gourmet» avec des morceaux de filet, la charcuterie aux pistaches et la poitrine de veau farcie. Le tout créé avec un grand amour du détail.

Afficher plus

 Spécialités saisonnières, produits pour toute l’année ou destinés à des occasions particulières: quelques grands classiques de l’époque de nos grands-mères n’ont rien perdu de leur popularité. Ces spécialités ont d’ailleurs bien mérité de traverser les générations! Qu’il s’agisse de plats de tous les jours qui font l’un animité ou de favoris saisonniers, ils procurent aujourd’hui encore une multitude de moments de plaisirs à l’amateur de produits classiques et goûteux.

Pâte de viande à tartiner / Museau de bœuf

Comme jadis dans la cuisine de grand-maman: une bonne salade de museau de bœuf, rehaussée d’huile et de vinaigre, avec quelques rondelles d’oignon et des cornichons pour la note acide - quelles avoureuse récompense après le travail! Une spécialité qui réveille autant de souvenirs d’enfance que la saucisse à tartiner: une bonne couche bien épaisse sur unetranche de pain, c’est l’en-cas revigorant par excellence.

Afficher plus

Saucisse de porc / Saucisse fumée

Laissons le froid dehors et rejoignons lachaleur du foyer! Cette recette ne date pas d’hier: pour se réchauffer après une tempête automnale ou des chutes de neige, rien de tel qu’une saucisse fumée accompagnée d’une bonne saucisse de porc! Composées de la meilleure viande de bœuf et de porc, elles sont parfaites avec les légumes traditionnels de l’automne et de l’hiver tels que le poireau, la choucroute ou le chou.

Afficher plus

Saucisse au foie / Boudin à la crème / Boudin et saucisse grise

A la fin de l’automne et au début del’hiver, on «fait boucherie», à domicile et dans les fermes. Dans de nombreux cantons suisses, la tradition est célébrée le 11 novembre, à la Saint-Martinqui marque la fin des travaux dans les champs: une fête de la table autour d’un repas pantagruélique. Même si de nos jours, la fin des travaux des champs et ladescente de l’alpage ne concernent plus tout le monde, l’automne est quand même plus savoureux avec du boudin à la crème et une saucisse au foie comme au bonvieux temps! 

Saucisse à rôtir de porc

Réservée aux repas de fête pendant le Moyen Age, elle fait aujourd’hui partie des grands classiques sur les tables suisses: la saucisse à rôtir de porc est indissociable de la fameuse «bouchoyade» àl’ancienne. Jadis, on les offrait ou on les dégustait le soir après avoir tuéle cochon, lors d’un savoureux festin en famille et avec les amis. La recetteet, surtout, le plaisir qu’elle procure n’ont pas varié au fil des ans.

Afficher plus




Feedback sur les produits