Paëlla au chorizo, cuisse de poulet et fruits de mer

en tout: 35 min.
de prép: 1 h 15 min.
Moyen

Ingrédients

4 Personne

2 cuisses de poulet (d’environ 250 g chacune)
4 petites saucisses (type chorizo)
sel, poivre, paprika doux en poudre
2 gousses d’ail
1 oignon
1 Capsule capsule de pistils de safran
1 de bouillon de poule
7 d’huile d’olive
350 de riz à paëlla
100 de moules
1 petit calmar préparé
8 crevettes décortiquées
100 de petits pois (surgelés)
2 citrons bio
½ bouquet de persil

Préparation

  1. Rincer les cuisses de poulet, enlever la peau puis couper au niveau de l’articulation. Saler, poivrer et assaisonner de paprika en poudre. Couper les petites saucisses en deux, éplucher l’ail et l’oignon. Hacher l’ail, couper l’oignon en fines rondelles. Faire chauffer le bouillon avec le safran.
  2. Faire chauffer 4 cs d’huile dans une poêle (à paëlla). Y faire dorer les cuisses de poulet de tous les côtés, puis les retirer. Faire revenir également les petites saucisses dans le jus de cuisson de tous les côtés. Les retirer.
  3. Faire chauffer à nouveau 3 cs d’huile dans le jus de cuisson. Y faire revenir l’oignon et l’ail. Ajouter le riz puis le faire revenir jusqu’à ce qu’il devienne transparent. Ajouter la moitié du bouillon au safran. Ajouter les cuisses de poulet avec le riz puis faire cuire le tout pendant environ 25 minutes.
  4. Pendant ce temps, laver les moules, en retirant celles qui sont ouvertes. Couper finement le calmar. Rincer puis sécher les crevettes. Mélanger les petites saucisses et les petits pois au riz. Ajouter le reste du bouillon et le calmar. Rectifier l’assaisonnement. Placer les moules et les crevettes sur le riz puis faire cuire 15 minutes supplémentaires.
  5. Rincer les citrons, les sécher puis les couper en rondelles. Rincer le persil, l’égoutter puis ciseler finement ses feuilles. Répartir les rondelles de citron et le persil sur la paëlla.
Ce qu'en pensent les amateurs de viande
19 Evaluation
Samuels Lexikon

LES COCHONS SONT DES ANIMAUX INTELLIGENTS

Les cochons sont beaucoup plus intelligents qu’on ne le pense. Il s’agit du quatrième être vivant le plus intelligent derrière l’homme, les grands singes et les dauphins et devant les chevaux, les chiens ou les chats. Joanne Kóstiok, la dresseuse du film « Babe, le cochon devenu berger » disait qu’elle pouvait, en 20 minutes, apprendre à un cochon ce qui prendrait une semaine pour un chien. Autrefois, le programme du cirque national suisse comprenait un dresseur de cochons avec 12 animaux. L’apprentissage durait mois seulement. Pour un tel numéro de dressage, il aurait fallu plusieurs années d’efforts avec des chevaux.