Filet de cabillaud pané, courgettes et riz

en tout: 55 min.
de prép: 55 min.
Moyen

Ingrédients

4 Personne

200 de riz long grain
Sel, poivre
1 de petites courgettes
1 petit oignon
2 citrons bio
5 d’huile d’olive
40 de bouillon de légumes
800 de filets de cabillaud
8 de farine
2 œufs
100 de cornflakes
50 de beurre

Préparation

  1. Rincer le riz et le cuire à l’eau salée. Nettoyer les brocolis, laver et couper en gros morceaux. Peler l’oignon et le couper en petits dés. Couper 1 citron en deux et le presser.
  2. Chauffer 1 cs d’huile et y faire revenir l’oignon. Ajouter les courgettes et saisir encore 2 minutes. Mouiller de bouillon et de 3 cs de jus de citron. Saler, poivrer et cuire 10 minutes à l’étuvée.
  3. Laver les filets de cabillaud, essuyer et retirer les arêtes. Couper en petits bâtonnets. Napper du jus de citron restant, saler et poivrer.
  4. Verser la farine dans une assiette, casser les œufs dans une assiette creuse et battre avec 2 cs d’eau. Emietter grossièrement les cornflakes et verser sur une assiette plate. Retourner d’abord le poisson dans la farine, puis dans l’œuf et finalement dans les cornflakes.
  5. Chauffer le beurre et l’huile restante, rôtir les bâtonnets de poisson des deux côtés jusqu’à une consistance croustillante. Déposer sur du papier ménage pour absorber le surplus d'huile, réserver au chaud.
  6. Egoutter le riz, rectifier l’assaisonnement des courgettes. Dresser le tout avec les bâtonnets de poisson. Couper le citron restant en deux, puis en quartiers et en garnir les assiettes.
Ce qu'en pensent les amateurs de viande
8 Evaluation
Samuels Lexikon

BEACOUP DE CHALEUER POUR BEAUCOUP DE SAVEUR – LA RÉACTION DE MAILLARD

Une croûte brune et croustillante confère aux morceaux rôtis ou grillés plus de goût et la saveur typique de la viande grillée. Le brunissement de la surface commence en général à partir d’une température à la surface de 150°C. On parle de la réaction de Maillard. Elle ne se produit pas avec toutes les méthodes de cuisson. Comme, dans l’eau, la température ne dépasse pas les 100°C, les morceaux braisés doivent être préalablement saisis. Le brunissement dépend également de la teneur en eau de la viande. Quand on saisit ou grille la viande, l’eau s’évapore à la surface. Cela a un effet refroidissant qui ralentit la réaction.